Rachetée en 2014 pour près d’un milliard de dollars par Amazon, le géant du e-commerce a su flairer le potentiel bankable de la plateforme de streaming la plus en vogue en ce moment : Twitch. Cette de plateforme de streaming de jeux vidéos créée en 2011 est un des réseaux sociaux le plus répandu chez les jeunes de moins de 25 ans, et a même détrôné Tinder dans l’App Store.

Twitch et les médias français

Alors que la télé perd de plus en plus de parts de marché et a du mal à conquérir les millenials, Twitch a fait naître un nouveaux mode d’expression pour les médias, et ainsi un nouveau mode consommation de l’information chez les plus jeunes. Et ça, ces derniers l’ont bien compris. Ce canal de diffusion permet aux médias qui peinent à toucher cette cible jeune et ultra ultra connectée de s’installer dans leur quotidien, et l’on voit peu à peu apparaître de nouvelles chaînes de streaming, non pas de jeux vidéos, mais bien d’actualité. A l’ère des gilets jaunes et des crises politiques, il n’est pas surprenant de voir un média tel que le Figaro, avec sa chaîne Figaro_Live, commenter l’actualité ou les débats politiques en direct par un jeune chroniqueur, à l’image de BFM TV.

Twitch, le nouveaux panneau publicitaire

Et là où il y a des viewers, il y a de l’argent à se faire. Les annonceurs ont donc tout intérêt à investir sur Twitch. Sponsoriser les streamers, acheter des espaces publicitaires pendant les lives ou encore créer sa propre chaîne, les moyens d’être visibles sont nombreux sur cette plateforme de streaming. Twitch offre donc un réel espace de d’expression pour les médias, et ainsi donc pour les annonceurs. Une plateforme de streaming de jeux vidéos, une mine d’or qui a, sans aucun doute, un bel avenir devant elle.