Le Street marketing et la technique moderne ont permis de compléter les publicités traditionnelles.

Le street marketing, ou le marketing de la rue ou le marketing de guérilla a pour objectif d’utiliser des méthodes non traditionnelles et des espaces publicitaires pour attirer davantage l’attention sur une campagne publicitaire. Contrairement au marketing de guérilla qui peut se dérouler en ligne, le street marketing est limité à la rue et à d’autres lieux publics.

Les spécialistes du marketing ont eu du mal à trouver de nouveaux moyens de nouer des liens avec leurs clients, l’efficacité du marketing traditionnel ayant diminué. Le street marketing tire parti de ce phénomène en plaçant des publicités dans des endroits où personne ne s’attend à voir de la publicité. Une personne s’attend à voir des panneaux quand elle regarde le ciel – elle ne s’attend pas à voir une publicité pour Roto-Rooter quand elle baisse les yeux vers une plaque d’égout. Le panneau d’affichage peut être commun, alors que la plaque d’égout est si inattendue que non seulement les téléspectateurs le voient, mais qu’ils prendront un moment supplémentaire pour lire la publicité et en profiter de la nouveauté.

Les publicités ne sont pas la seule forme que prend le street marketing. De nombreuses entreprises emploient des équipes de jeunes ambassadeurs enthousiastes qui distribuent des échantillons et des bons de réduction, répondent aux questions et renforcent l’image de marque. Donner aux clients la possibilité d’interagir avec les produits et les marques a un impact plus important sur leurs décisions d’achat que la publicité passive.

Le seul inconvénient majeur du marketing de rue est qu’il peut être difficile de planifier et de mettre en œuvre une campagne de marketing de rue réussie. Tout d’abord, un agent de marketing doit trouver une idée vraiment unique. Ensuite, ils doivent s’assurer que le message marketing est vu et compris par le plus grand nombre possible de personnes. Si l’annonce est trop obscure ou abstraite, l’effet sera perdu pour les spectateurs.

Exemples Street marketing

Wilkinson : a mis en place un affichage un peu particulier pour une « Douce Saint-Valentin ». En effet, le visuel représentait un homme avec la barbe de 3 jours. Cependant, les poils de cette barbe dévoilaient, une fois tirés, une belle rose rouge.
Liens vers la vidéo juste ici !

Les stratégies de marketing de rue sont disponibles pour diverses entreprises. Comme il est peu coûteux et limité seulement par l’ambition et la créativité d’un agent de marketing, le street marketing est à la disposition des entreprises désireuses de montrer leurs créativité. En fait, les premières campagnes de marketing de rue ont été menées par de petites entreprises dans l’espoir de se différencier des grands établissements.

Les entreprises doivent développer des données sur elles-mêmes, leurs produits, leurs concurrents et leurs clients avant de mettre en œuvre un plan de street marketing. En se regardant eux-mêmes, ils doivent identifier comment ils sont perçus sur le marché, quelles sont les caractéristiques les plus attrayantes de leurs nouveaux produits et comment ils veulent les positionner sur le marché.

Il est important de faire des audits et savoirs qui sont leurs principaux concurrents, comment se comparent leurs produits et où ils font de la publicité. Ils doivent également identifier les clients qu’ils souhaitent cibler, puis découvrir où ils se rassemblent et ce qu’ils veulent, ce qui leur permet d’établir des objectifs et des opportunités associés à la campagne.

Les brands managers (manageurs de marques), les graphistes et les chargés de production, travailleront ensemble pour concevoir et créer des réelles annonces, bien unique, bien originales et bien créatives. L’objectif du marketing de rue étant de créer des expériences qui répondent aux attentes de la publicité, les développeurs créatifs doivent réfléchir à la manière de se distinguer dans le paysage marketing. Le plan marketing doit clairement énoncer la logique qui sous-tend les publicités et leurs effets sur le spectateur.

Une fois les annonces crées, l’étape suivante est de négocier des accords pour louer des espaces publicitaires. Les acheteurs en marketing devront négocier des accords et veiller à ce que tous les termes et conditions soient clairement énoncés de manière à ce qu’aucune des parties ne soit prise au dépourvu.

La dernière étape de la campagne consistera à évaluer son succès. Au cours de la phase de planification, les entreprises identifient un certain nombre d’objectifs pouvant être mesurés en résultats quantifiables. L’objectif peut être aussi simple que d’augmenter la notoriété, les ventes ou aussi nuancé que de générer du trafic vers un site internet. À mesure que le plan avance, les objectifs doivent être évalués à intervalles réguliers. S’il ne produit pas les résultats escomptés, le plan doit être chargé ou révisé ou totalement abandonné.