Une rivalité dès leurs premières campagnes de communication

La confrontation entre McDonalds et Burger King n’est plus à expliquer. Les 2 marques se livrent une bataille acharnée sur les réseaux sociaux et dans les espaces d’affichages en multipliant les actions de communication. Cette rivalité a atteint un tel degré d’engouement que cela en est devenu inédit dans le monde de la communication et de la publicité.

Premier coup d’éclat : on remonte en 2011, chez nos voisins allemands, l’agence DDB créé un spot publicitaire astucieux pour mettre en avant la qualité de ses produits et tourner en ridicule par la même occasion Burger King. Le synopsis de cette courte vidéo est simple : un jeune garçon se fait voler son menu McDonalds par un groupe d’enfants plus âgés, à chaque fois qu’il s’assoit dans un parc pour le déguster. Frustré, il trouve enfin la solution à son problème en achetant un menu Burger King. Dégoûtés par le menu du jeune enfant, ceux qui le malmènent s’en vont sans toucher au repas de jeune personnage.
Une manière habile et efficace pour attaquer son concurrent sans ternir son image de marque.

Mais McDonalds commettra un impair quelques années après. En 2016 McDonalds, alors leader incontesté sur le marché du fast-food, lance une campagne pour attaquer Burger King en France. Pour ce faire la firme américaine créer une simple affiche avec écrit « McDrive – 5km », sur un panneau de signalisation routier et met à côté une affiche avec toutes les indications pour aller au premier Burger King Drive … à 258Km de là. Grave erreur de débutant : McDonalds, en tant que numéro 1 sur un marché, n’aura jamais dû faire une campagne de pub comparative avec un concurrent 10 fois moins important sur le territoire français.

L’occasion parfaite pour Burger King de profiter de cette opportunité de faire parler de sa marque. La firme de Daniel Schwartz en a profité pour préparer une fin alternative à la première vidéo de McDonalds plutôt … inattendue. On vous laisse la découvrir juste ici.

Une rivalité dès leurs premières campagnes de communication

Mais cette rivalité est surtout et avant tout, alimentée par Burger King. A l’occasion de la sortie du film « Ça » en 2017, Burger King a profité d’une avant-première en Allemagne pour « pirater » la fin du film. Pour reposer le décor, « ça » est film d’horreur, dans lequel un clown nommé « PennyWise » se nourrit des peurs les plus profondes des enfants et les utilise pour les tuer. Pendant le générique de fin Burger King a ajouté une phrase pour tourner en ridicule son concurrent : « The moral is : Never Trust a Clown », en référence au clown « Ronald », égérie de McDonalds.

Parmi les dernières actions mise en place par Burger King, nous pouvons citer aussi l’Halloween 2016 ». Pour l’occasion, une enseigne New-Yorkaise de la chaîne, a déguisé le restaurant en … McDonalds. Plusieurs restaurants de la ville ont par la suite copié l’initiative.

En 2017, Burger King a trouvé une manière astucieuse de faire la promotion de son application au Royaume-Uni : Commander pour seulement 1 penny, un Whopper avec une seule condition : l’acheter sur l’application avec localisation activée, à moins de 200m d’un McDonalds. Une initiative provocante qui ne manque pas d’audace !