La France compte près de 2 267 étudiants-entrepreneurs, un statut qui séduit et une croissance ascendante ces dernières années, avec plus de 60% de nouveaux !

Comment devenir étudiant-entrepreneur ?

Avant de se lancer dans un projet de création d’entreprise, il y a de nombreux aspects à étudier et d’autant plus lorsque l’on est étudiant.

Posez-vous les bonnes questions :

  • Qu’est-ce qui me motive ?
  • Vais-je pouvoir générer un revenu grâce à mon activité ?
  • À qui faire appel pour m’aider dans mon projet de création d’entreprise ?
  • Comment gérer ma vie d’étudiant et mon activité d’entrepreneur ? 

Autant de questions qui vont vous permettre de répondre à vos besoins et vous aidez à vous lancer sans prendre de risques.

Comment procéder ?
Il est tout d’abord important de savoir que le statut d’étudiant-entrepreneur s’adresse aux étudiants et aux jeunes diplômés de moins de 28 ans, ayant au moins le baccalauréat et souhaitant développer un projet de création d’entreprise.

Pour bénéficier de ce statut particulier, il est primordial de déposer un dossier de candidature auprès d’un comité d’engagement du PÉPITE. Cet organisme est en charge d’étudier les dossiers ainsi que la viabilité du projet.

Les spécificités du statut

Les personnes disposant du statut d’étudiant-entrepreneur ont certaines responsabilités liées à leur projet et disposent également de certains avantages :

  • Ils sont dans l’obligation de fournir une certaine visibilité et de la crédibilité à leur projet notamment auprès de leurs futurs investisseurs.
  • Ils bénéficient d’aides et d’accompagnement de la part des professeurs et des professionnels du PÉPITE.
  • Ils ont accès à des espaces de coworking dédiés à leurs travaux.
  • Les étudiants-entrepreneurs peuvent bénéficier d’horaires aménagés pendant leur formation universitaire.

Le statut d’étudiant-entrepreneur permet d’allier études et projet entrepreneurial, tout en gardant certains avantages comme : la bourse, la mutuelle étudiante… Ce statut permet de mettre un pied dans le monde du travail et de l’entreprenariat, pour un certain nombre c’est aussi un moyen d’acquérir des compétences et des savoir-faire qui pourront être valorisées dans le monde professionnel.