L’e-sport encore caché du grand public suscite toutefois des intérêts majeurs de plus en plus forts … Retour sur une pratique qui évolue de jour en jour.

Bref historique

Malgré quelques tentatives de tournois liées à l’essor des jeux d’arcade à la fin des années 80, tel que la série télévisée nommée Starcade, dont le but était de faire le plus gros score possible. C’est réellement en 1990 avec l’arrivé de Cashprize beaucoup plus intéressant pour les Nintendo World Championships, dont les gagnants sont repartis avec 10 000 Dollars, une voiture et un écran de TV, que les enjeux commencent à se dessiner.
C’est vers la fin de la décennie 90 et au début des années 2000 que de nombreuses organisations comme la DreamHack, l’ESL, La MLG mettent en place des tournois de jeux-vidéo e-sportifs de plus en plus importants. L’arrivée de nouveaux jeux compétitifs (WOW, LOL, Starcraft II, Dota 2 …) et l’augmentation des Cashprize dépassant le Million d’euros ne font plus de l’e-sport un simple loisir mais un réel enjeu économique, non seulement pour les joueurs, mais aussi pour les entreprises.

Enjeux commerciaux

Avec la médiatisation de plus en plus importante de l’e-sport, il est évident pour les entreprises de profiter de cette visibilité, quand certaines diffusions dépassent les 80 millions de spectateurs uniques qui ont les yeux rivés sur les joueurs, leurs matériels et boissons d’une marque spécifique cela suscite un intérêt majeur. De plus, la publicité classique peine à atteindre cette cible qui a tendance à s’identifier plus facilement à ses joueurs préférés et aux marques auxquelles il est affilié.
L’e-sport est également un redoutable outil de marketing, à tel point que de nombreux acteurs de la scène sportive, comme les clubs de football tels que le Paris St Germain, Schalke 04 ou l’Olympique Lyonnais investissent dans des équipes e-sportive comme sur Fifa ou League of Legends pour mettre en avant leurs Clubs.
Mais l’e-sport est également un nouveau moyen de communication dans le secteur des jeux vidéo et apporte une visibilité et une durabilité colossale dans les jeux qui sont enclins à se développer dans ce domaine. C’est notamment le cas de Fortnite, qui même grâce à sa popularité fait tout pour engendrer de l’engouement en injectant 100 Millions de Dollars de Cashprize pour l’année 2019. De quoi donner envie aux joueurs de s’investir…

Et ensuite ?

L’e-sport peine cependant à être reconnu du grand public et c’est toujours un sujet de controverse. Si l’e-sport est considéré comme un sport dans certains pays (Corée du Sud, Philippine …) ce n’est pas le cas dans le cadre universel. Toutefois, des avancées majeures ont eu lieu récemment et présage du bon pour « ce petit monde » puisque l’e-sport prendra place en tant que discipline aux Jeux d’Asie du Sud-Est 2019, alors oui, on ne parle pas ici des prochains JO de Paris 2024, mais tout de même, il faut du temps pour que celle-ci rentre dans les mœurs universelles.
Concernant la France, celle-ci n’est pas en reste, nous avons aujourd’hui des chaînes de TV consacrées à l’e-sport comme ES1 lancé par Webedia (acteur majeur de l’e-sport en France) et même des chaînes comme C8 y consacre maintenant des émissions, de bonnes nouvelles donc ! Nous ne pouvons plus ignorer la place de l’e-sport dans le monde, et c’est sans aucun doute encore que le début, et cette « nouvelle » discipline a encore tout à prouver au reste du monde !