Avec des éditions quelque peu fades ces dernières années, des journalistes toujours plus déçus, et des marques qui sélectionnent souvent des périodes bien précises et plus propices pour le lancement ou le dévoilement de leurs produits, le CES 2019 de cette année nous a réservé de nombreuses surprises ! Des files d’attente moins longues, une circulation au cœur de Vegas plus fluide et une organisation plus optimisée. Revenons ensemble sur 1 semaine au cœur du digital.

« Une fracture dans l’ère du digital »

Le CES (Consumer Electronic Show) est le plus grand salon du numérique et des technologies du monde. Il se tient tous les ans à Las Vegas. C’est le lieu de rencontre des protagonistes du futur, des startups les plus innovantes, et des curieux comme nous, travaillant dans le milieu du digital et du numérique, désirant développer leurs cultures de ce milieu en constante évolution.
Mais cette édition marque une fracture dans l’ère du digital, le secteur des objets tend à reculer pour laisser place à la montée de la course à la mobilité. Citons par exemple la collaboration entre Uber et Bell Nexus pour créer le tout premier prototype de taxi volant. Révolution ou juste retour des choses ? Après l’explosion du marché du drone ces 4 dernières années, il fallait s’attendre à ce que les nouvelles technos des drones soient appliquées dans d’autres domaines, comme le transport.

Focus sur le futur de la mobilité

Néanmoins, ce taxi volant tout droit sorti de Star Wars (et non pas de Startrek parce que c’est moins bien) est capable de voler à une vitesse comprise entre 240 et 320 km/h et à une hauteur de 300 à 600 mètres d’altitude. L’engin décolle et atterri à la verticale, et est capable de transporter une charge totale de 272 kilogrammes… Impressionnant oui, mais quand est ce que cet engin sera-t-il disponible ? Normalement les premiers essais auront lieu autour de 2020 pour un lancement officiel en 2023.
Pour le moment, Uber est le seul service VTC à avoir émis l’hypothèse de conquérir le ciel après avoir conquis les routes, mais ces concurrents ne seront pas longs à se manifester et nous assisterons peut-être à un combat de titan, comme Apple et Microsoft il y a 10 ans.